Close

Not a member yet? Register now and get started.

GALERIE PHOTO, saison 2017/2018 

3 et 4 février 2018 SORTIE WE SKI @ PEYRAGUDES
Tombe la neige à PEYRAGUDES,
 
«    
 

Ravis les participants du week-end qui avaient cru en mes prévisions du billet barègeois.
De la neige ils en ont eu, du soleil beaucoup moins !!!

Nos monos font heureusement la trace. Encore fallait il les apercevoir dans un tenace brouillard, un petit givre collant au masque, et garder son équilibre dans cette ouate où l’on perdait ses sens et ses repères, n’est-ce pas Éric et… quelques autres.

Et si l’on basculait sur l’autre versant, en changeant de département, peut-être aurions nous de meilleures conditions ? Espoir déçu, les flocons sont aussi denses, la vision aussi mauvaise.
De la Vallée Blanche nous n’apercevons que les panneaux. Et nous ne risquons pas de voir décoller James Bond dans son avion de chasse.

Il est temps, en suivant la voie des Aigles ou des Faucons, de gagner notre Quartier d’Hiver pour reprendre des forces auprès d’un feu bien réconfortant.

Bien chanceux et récompensés, ceux qui bravent les prévisions de l’après-midi. Le ciel se déchire, la lumière est rétablie, l’on peut enfin se lâcher, alors que d’autres proposent leur corps à Balnea, la déesse du bien-être.

Nous espérons bien commencer la soirée en soutenant notre jeune équipe de France de rugby. Mais ce ne fut pas la balade espérée face à l’Irlande, par le sort d’un drop à la dernière seconde.
Hélène peut se pavaner dans sa belle étole. Le coq sera privé de trèfle.

Le confit est au menu d’un copieux repas qui vient à propos, remonter un peu le moral des troupes. Sur une taquine idée de Céline, François souffle sa première bougie. L’émotion est trop forte sans doute. La flamme ne cède qu’au second essai.

Bilan positif pour ce week-end.
Nous avons retrouvé une neige de cinéma.
Pas de bobos à signaler.
Pas de skis perdus.
Participation de cinq nouvelles et jeunes recrues, à la compagnie rafraîchissante.
Et une entrée réussie dans l’encadrement du jeune Bruno.

Il vous reste un mois pour préparer le grand rendez-vous de la saison en Andorre.

Je vous y attends dans la meilleure des formes

»    
 
—  Bernard, guide des cimes
 
20 et 21 janvier 2018 SORTIE WE SKI @ GRAND-TOURMALET
BARÈGES, autant en emporte la pluie…
 
«    
 

Barèges, la station qui se vante de traiter l’OS.
Mais quand le skieur est mouillé jusqu’à l’os, il est intraitable !!!

Bien trempée fut cette reprise, par la cause de cieux capricieux.

Et pourtant, dans cette adversité, nous avons de quoi nous réjouir.
Nous enregistrons notre plus forte fréquentation de début de saison. Et surtout nous accueillons cinq nouvelles recrues, déjà promptes à nous suivre.

La motivation devait être là le samedi, pour s’élancer dans une telle ambiance, sur des pistes si peu engageantes, après quelques années d’abstinence sportive hivernale pour certains, avec un nouvel équipement pour d’autres, des genoux tout neufs etc… La prudence n’a pu empêcher quelques bobos.

Détrempés (à l’exception de nos monos capés), nous sommes à la recherche d’une auberge avec quelque chaleur. Sommes infidèles à Louisette, pour nous réfugier chez Laquette, en faisant l’impasse sur l’Étape du Berger que seule la présence de Jupiter aurait, peut-être, pu nous rendre accessible.

Pas de risque cette fois d’attendre les retardataires.
On rentre à la station, à la recherche d’un réconfort.
Les uns le trouvent dans un passage aux Thermes dans la vapeur des bains,
les autres dans la pratique de sports au sec et… sur écran, ou autour d’une table.

Nous avons beaucoup de plaisir à savourer, le soir, la cuisine familiale de notre hôtesse si accueillante, dans son petit hôtel au charme désuet, et nous endormir dans les craquements de vieux parquets, et de volets claquant au vent.

On rêve au lendemain meilleur. On prie Notre-Dame de Lourdes pour un miracle… qui n’aura pas lieu.
Ô rage, ô déception, annulation. La pluie généreuse, nous colle à la peau et au pare-brise jusqu’à Bordeaux.

Merci aux monos pour avoir œuvré dans de telles conditions, et à vous, de les avoir suivis.
Merci à Christophe, l’un des nouveaux, pour sa généreuse attitude.
Rapide convalescence pour les éclop·é·es, les grip·é·es.

On se retrouve, c’est promis, à Peyragudes, cette fois au sec, dans la neige et sous le soleil.

D’ici là, sportez vous bien

»    
 
—  Bernard